Les secteurs clés distribués sur les 5 niveaux de CMM



Figure 1. — CMM : 5 paliers dans la maturité

Secteurs clés du niveau 2 « reproductible »

Au niveau 2, les secteurs clés sont axés sur les aspects relatifs à la mise en place des mécanismes élémentaires du contrôle de gestion de projet. Les secteurs clés du niveau 2 sont décrits ci-dessous.

2.1 Gestion des exigences

La Gestion des exigences vise à établir une compréhension des besoins. Cette compréhension aboutit à un contrat, fondement de la planification et des pratiques[1] de gestion qui en découlent.

2.2 Planification de projet

La Planification de projet[2] vise à établir, à partir de prévisions raisonnables, l’ordonnancement des travaux d'ingénierie logiciel et de gestion du projet. L'absence de prévisions réalistes empêche toute gestion concrète du projet.

2.3 Suivi et supervision de projet

Le Suivi et la supervision de projet visent à donner une perspective réaliste de l'avancement des travaux. Les gestionnaires peuvent ainsi intervenir efficacement lorsque la performance du projet s'écarte de façon significative des prévisions.

2.4 Gestion de la sous-traitance

La Gestion de la sous-traitance vise à sélectionner des sous-traitants qualifiés et à les gérer efficacement. La gestion de base mise en œuvre dans le cadre de ce secteur clé repose sur des considérations de Gestion des exigences, de Planification de projet, de Suivi et supervision de projet et sur la coordination nécessaire des activités d'assurance qualité et de Gestion de configuration. Ces mécanismes de contrôle sont appliqués aux activités des sous-traitants.

2.5 Assurance Qualité

L'Assurance qualité logiciel vise à fournir aux gestionnaires un cadre formel précisant le processus utilisé, les conditions de réalisation et le niveau de qualité attendu des produits en élaboration.

2.6 Gestion de configuration

La Gestion de configuration vise à établir et maintenir l'intégrité des produits du projet tout au long de son cycle de vie.

Secteurs clés du niveau 3 « défini »

Au niveau 3, les secteurs clés portent à la fois sur des aspects relatifs au projet et à l'organisation. A ce niveau, l'organisation met sur pied une infrastructure permanente. Elle permet d'institutionnaliser les processus efficaces d'ingénierie et de gestion de façon qu'ils soient appliqués dans le cadre de tous les projets. Les secteurs clés du niveau 3 sont décrits ci-dessous.

3.1 Focalisation organisationnelle

La Focalisation organisationnelle vise à établir une responsabilité organisationnelle quant aux activités reliées au projet. Les activités de focalisation organisationnelle ont pour premier résultat de produire un ensemble d'« acquis processus ». Ceux-ci sont décrits dans la Définition du processus de l'organisation et sont ensuite utilisés dans le cadre de tous les projets logiciel (secteur clé Gestion logiciel intégrée).

3.2 Définition du processus

La Définition du processus de l'organisation vise à développer et à maintenir un ensemble utilisable d'acquis permettant l’amélioration de la performance obtenue d'un projet à l'autre. Ils constituent, pour l'organisation, une base indispensable à l’obtention de bénéfices cumulatifs sur le moyen terme et le long terme. Ces acquis représentent un fondement stable qui permet d'institutionnaliser la recherche de performance par le biais d'interventions telles que la formation (voir à ce sujet le secteur clé Programme de formation).

3.3 Programme de formation 

Le Programme de formation vise à développer les compétences et les connaissances des intervenants pour qu'ils puissent jouer efficacement leur rôle. Bien que la formation soit une responsabilité de niveau « organisation », chaque projet devrait donner lieu à l'identification des compétences essentielles à sa réalisation et inclure la formation requise.

3.4 Gestion logiciel intégrée

La Gestion logiciel intégrée vise à spécialiser le processus standard et les acquis processus associés[3] (voir le secteur clé Définition du processus de l'organisation) en fonction de la typologie d’un projet spécifique.

3.5 Ingénierie de produits logiciel

L'Ingénierie de produits logiciel vise à exécuter systématiquement le processus d'ingénierie formellement défini et précédemment adapté. Il intègre l’ensemble des activités d'ingénierie permettant de produire efficacement des produits logiciel cohérents et corrects. Ce secteur clé décrit les activités techniques du projet, à savoir :  l'analyse des exigences, la conception, la programmation et les tests.

3.6 Coordination intergroupes

La Coordination intergroupes vise à établir une collaboration active entre les groupes de travail impliqués dans un développement. Cette synergie est nécessaire à la performance et à la qualité du projet[4]. Elle dépasse le cadre de l'ingénierie logiciel et intègre la dimension humaine du projet.

3.7 Revues par les pairs

Les Revues par les pairs visent à éliminer périodiquement,  tôt, et de façon efficace les défauts des produits. La revue par les pairs est une méthode indispensable et efficace utilisée en ingénierie de produits logiciel. Elle consiste en une série de vérifications croisées entre les développeurs dont le but est de valider la qualité et la conformité technique du produit.

Secteurs clés du niveau 4 « maîtrisé »

Au niveau 4, les secteurs clés sont axés sur la compréhension quantitative et qualitative des produits du processus. Les deux secteurs clés à ce niveau, c'est-à-dire la Gestion quantitative de processus et la Gestion de la qualité logiciel, sont fortement interdépendants, comme on peut le constater ci-dessous.

4.1 Gestion quantitative de processus

La Gestion quantitative de processus vise à suivre quantitativement la performance du processus mis en œuvre. La performance correspond au rapport entre les résultats réels obtenus et à la prévision initiale ou révisée. L'accent est mis sur l'identification des causes de variation en regard de l’estimation et/ou de la planification[5].

4.2 Gestion de la qualité logiciel

La Gestion de la qualité logiciel vise à développer une mesure objective et quantifiée de la qualité de l’application produite. Cette opération consiste à appliquer un programme complet de mesures aux produits de travail logiciel décrits dans le secteur clé Ingénierie de produits logiciel.

Secteurs clés du niveau 5 « optimisé »

Au niveau 5, les secteurs clés couvrent la mise en œuvre d’un programme d'amélioration continue et mesurable du processus. Les préoccupations en découlant doivent être abordées simultanément au sein de l'organisation et dans le cadre des projets spécifiques. Les secteurs clés au niveau 5 sont décrits ci-dessous :

5.1 Prévention des défauts

La Prévention des défauts vise à identifier et à éliminer les causes de défauts. Le groupe de projet analyse les défauts, identifie leurs causes et modifie en conséquence le processus défini, tel qu’il est décrit dans le secteur clé Gestion logiciel intégrée. Les changements de processus de portée générale sont également effectués dans les autres projets, selon la procédure décrite dans le secteur clé Gestion des changements du processus.

5.2 Gestion des changements technologiques

La Gestion des changements technologiques vise à identifier les nouvelles technologies performantes (outils, méthodes et processus) et à en effectuer l’introduction ordonnée au sein de l'organisation. Cette pratique est mise en œuvre conformément au processus décrit dans le secteur clé Gestion des changements du processus. La priorité est donnée à la mise en œuvre pratique des innovations.

5.3 Gestion des changements du processus

La Gestion des changements du processus vise l'amélioration continue du processus de développement. Elle permet d'améliorer la qualité logiciel, d'augmenter la productivité et de diminuer la durée du cycle de développement des produits. La gestion des changements du processus s’applique à l’ensemble de l'organisation. Elle englobe les améliorations progressives découlant de la Prévention des défauts et les améliorations novatrices produites par la Gestion des changements technologiques.


Figure 1 . — Articulation détaillée des 5 niveaux

[1] La planification est décrite dans le secteur clé Planification de projet. Les pratiques de gestion dans le secteur clé Suivi et supervision de projet. Le contrôle des relations avec le client repose sur un processus efficace de contrôle des changements décrit dans le secteur clé Gestion de configuration.

[2] Il n’y a pas de planification sérieuse possible sans au préalable une bonne évaluation des charges.

[3] Cette adaptation est fonction du contexte organisationnel et des exigences techniques du projet tels qu’ils sont décrits dans le secteur clé Ingénierie de produits logiciel. La Gestion logiciel intégrée est le fruit des activités de Planification de projet et de Suivi et supervision de projet du niveau 2.

[4] La Coordination intergroupes est un aspect interdisciplinaire de la Gestion logiciel intégrée.

[5] Le secteur clé Gestion quantitative de processus permet d'ajouter un programme complet de mesures aux pratiques des secteurs clés Définition du processus de l'organisation, Gestion logiciel intégrée, Coordination intergroupes et Revues par les pairs.


www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff