Méthode RAD en action

Le pouvoir des méthodes Agiles

D'après une note de recherche du Gartner Group en date du 19 mars 2002, en dépit d'une distance géographique considérable entre la maîtrise d'ouvrage située en Angleterre et la maîtrise d'œuvre développant en Nouvelle Zélande, un projet majeur utilisant la méthode RAD a permis de produire avec efficience une application réellement approuvée par ses utilisateurs.

La société de services qui a réalisé cet exploit est Jade Software. Le client heureux est EWS, la plus grande compagnie ferroviaire anglaise.

Techniquement, l'application est composée de 1300 classes contenant 7000 attributs et 10000 méthodes. Elle a été livrée opérationnelle en 5 mois (spécification, conception, développement, intégration).

Les fonctionnalités de l'application sont globalement les suivantes : gestion en ligne des commandes clients, des matériels de transports, des moyens du réseau ferré. Ce, afin de permettre l'automatisation des réservations de matériels et des voies en connexion avec RailTrack (la compagnie qui contrôle le réseau ferré), planification des convois, soumissions des plans de transport, etc. Annuellement environ 400.000 trains sont gérés par cette application.

L'usage de la méthode RAD nécessite une intense interaction entre les utilisateurs et les développeurs. La distance semblait être un problème. Au début du projet une équipe de Jade s'est rendue en Angleterre pour participer à la spécification des besoins. De même à la fin du projet 3 réalisateurs ont fait le voyage pour l'intégration finale (particulièrement la connectivité directe avec le SI de RailTrack). Compte tenu des principes de validation permanente et des Focus d'intégration préconisés par la méthode RAD, très peu d'erreurs résiduelles subsistaient.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le décalage horaire de 13 heures se révéla un élément de productivité. Les réalisateurs se reposaient durant les temps de réflexions de la maîtrise d'ouvrage en Angleterre. Lorsqu'ils reprenaient leurs travaux, les informations attendues avaient été communiquées (around-the-clock development effort).

Le RAD étant la méthode utilisée, les informaticiens acceptèrent d'abandonner leurs bureaux individuels pour travailler en mode plateau. Une salle RAD équipée pour la vidéo conférence fut installée et utilisée intensivement. Sur le plan technique la réalisation s'appuyait sur l'usage de Frameworks et de composants distribués.

NDR : Les informations concernant le nombre de développeurs ne sont pas pour l'heure disponibles. L'usage du logiciel Evaluateur détermine, à l'idéal, l'engagement de 8 personnes organisées en 2 équipes de 4 personnes. Les limites de métriques d'Evaluateur en nombre de classes, imposèrent de découper le projet. Plusieurs spécialistes UML-JAVA penchent pour une fourchette de 12 à 20 personnes, ou moins en cas de forte généricité des classes et d'une chaîne de production industrialisée.

Pour conclure, quel que soit le nombre exact d'informaticiens impliqués (ce que nous finirons certainement par savoir), l'important est le respect du délai et la qualité obtenue dans un projet de cette envergure. C'est définitivement un bel exemple !

 



www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff