Nouvelle expression de l’Exigence applicative

Le développement d'un système, d'un produit, d'un composant ou d'un service commence par une activité primordiale : l'analyse des besoins et la définition des contraintes de réalisation.

Du niveau de précision, de cohérence et d'exhaustivité de l'expression de ces exigences dépend l'atteinte des objectifs techniques, de coût et de délais du projet.

Opérationnellement, l'expression des exigences consiste à rechercher, ordonner, caractériser, hiérarchiser et valoriser les fonctions souhaitées. Le livrable résultant de cette activité doit exprimer un besoin, et non une solution, de manière exhaustive et non ambigu.

L'expression des exigences permet l'élaboration du cahier des charges et facilite le respect des contraintes techniques et financières en permettant l'optimisation les ressources à mettre en œuvre.

Afin de permettre une validation par des décisionnaires de haut niveau, le support efficace de l’expression d’un besoin et de la solution située dans un espace de contraintes de réalisation doit se maintenir, pour l’instant, dans un format textuel (Plan de gestion des exigences).

La mise en pratique des modes Agiles d'expression des exigences fait l'objet d'un QuickWin de l'approche PUMA

Il sera remarqué la rupture avec le principe structurel et le cloisonnement des niveaux d’abstraction de Merise qui privilégiait l’organisationnel par rapport au logique et au physique, ainsi que l’apparition d’un paramètre « visibilité » en complément du classique trio (budget, délais, qualité) caractérisant les contraintes habituelles des projets. Ces adaptations sont la forme pragmatique et optimale de l’étude d’opportunité qu’il convient d’appliquer aux projets sous contraintes.


[1] Selon la terminologie de la méthode de développement sous contraintes RAD.

[2] Pour respecter la terminologie de Merise.

[3] Technique caractéristique des sessions de travail « facilitées » en 3 étapes.


Spécification des exigences

La Spécification des exigences détermine les « limites » du projet et précise, de manière explicite, les besoins en matière de système et de produits ainsi que leurs caractéristiques.

La Spécification des exigences stipule les exigences fonctionnelles ainsi que les exigences en matière de rendement, de renseignements, de capacités, de sécurité, d'ergonomie, d'exploitation, de maintenance, d'interface et de qualifications. De plus, la spécification des exigences détermine les tests permettant de prouver que le système satisfait à une exigence particulière.

La Spécification des exigences représente pour les acteurs du projet une référence documentée de leur compréhension des produits et/ou services concrétiser par les livrables du projet. Ce document nommée Plan de gestion des exigences couvre l'ensemble du cycle de vie du projet.

Le processus d'ingénierie des exigences est un processus critique dans la recherche d'adéquation d'un système aux attentes de ses utilisateurs qui se décompose ne plusieurs tâches :

  • Expression stratégique du besoin
  • Plan de communication et acteurs significatifs
  • Périmètre contextuel de l'application (dépendances)
  • Cas d'utilisation UML pour le recueil des exigences
  • Organisation hiérarchique des cas d'utilisation
  • Mise en facteur des cas d'utilisation
  • Prise en compte des situations exceptionnelles
  • Préparation de la phase de conception.

    Le processus d'ingénierie des exigences est un processus collaboratif dont l'objectif est d'intégrer dans un Référentiel des Exigences Système, les attentes et les arbitrages des multiples prescripteurs d'exigences.


    UML et l'expression des besoins :

  • Cas d'utilisation pour le recueil des exigences fonctionnelles et techniques
  • Définition du périmètre contextuel de l'application
  • Organisation hiérarchique des cas d'utilisation
  • Mise en facteur des cas d'utilisation
  • Prise en compte des situations exceptionnelles
  • Préparation de la phase d'Analyse.

    CMM-I : La gestion des exigences est un secteur clé qui a pour objectif la prise en compte et le suivi des besoins du client tout au long du projet. Les points clés de ce secteur couvrent :
  • collecte des exigences fonctionnelles et techniques
  • validation de la compréhension des exigences
  • vérification de la mise en œuvre des exigences dans le projet
  • traçabilité des exigences dans l’ensemble des livrables du projet.

    Ces éléments permettent de :
  • s’assurer que le produit fini réalisé correspond aux attentes du client
  • identifier et signaler au plus tôt la prise en compte des nouvelles exigences en cours projet.

    Ce secteur clé s’appuie sur les pratiques suivantes :
  • RM.1 - La description complète du processus de gestion des exigences, la liste des actions à effectuer à chaque étape, les interférences avec la gestion de projet, le choix du cycle de projet, etc.
  • RM2 - Un ensemble d’outil pour la gestion des exigences :
      · Checklist permettant la prise en compte des exigences
      · Méthodologie de validation des exigences auprès du client
  • RM3 - un processus de traçabilité des exigences et le choix d’un outil
  • RM4 - un modèle pour les spécifications détaillées et son guide de rédaction.
  • RM5 - un modèle pour les documents issus de la conception Studio (storyboard,...)
  • RM6 - un modèle pour les documents d’étude du conseil technologique.
  • RM7 - un processus de revue des exigences avec sa checklist.
  • www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff