Introduction au processus de mise en oeuvre de la méthode

Les avantages d'un processus standardisé :

  • La sécurité, la simplicité et la performance d'un mode d'opération fiabilisé.

  • L'assurance d’un ensemble de solutions, de normes et de techniques organisées en modes opératoires déterminant :

  • une architecture de communication
  • une architecture de conception
  • une architecture de réalisation

  • Une maîtrise du risque de développement basée sur des principes sécurisés de transitions de phase et sur l’introduction de contraintes de visibilité.

  • Des principes pragmatiques d’optimisation d’environnement de développement et la détermination d’un ensemble de prérequis à la qualification RAD d’un projet.

    Le processus qualité détaillé formalisant étapes par étapes la conduite de projet RAD2 couvre les aspects :
  • procédure d'autodiagnostic de l'organisation ;
  • mode opératoire des communications ;
  • gestion des ressources humaines ;
  • assurance qualité de la conception et de la réalisation ;
  • techniques de modélisation adaptative ;
  • techniques de construction et de validation permanente.
  • Processus développement spécifique (620 Ko)

    Structure du processus basique (60 K)

    Processus simplifié et évalué : (20 K)

    Un processus d’ingénierie " logiciel " est un ensemble de tâches formelles à accomplir pour sécuriser l’obtention d’une application en conformité avec les exigences des utilisateurs, dans le respect des contraintes imposées au projet.

    Il est nécessaire d’adapter le processus d’ingénierie aux spécificités du projet et de l’application.

    Le processus proposé ici est RAD2. Il répond avec pragmatisme aux exigences de maturité des normes CMM et ISO-15504.


    Processus générique adaptable

    CMM : La Gestion logiciel intégrée vise à répertorier les activités d'ingénierie et de gestion logiciel sous forme d'un processus défini et cohérent adapté à partir du processus standard de l'organisation et des acquis processus associés (voir le secteur clé Définition du processus de l'organisation). Cette adaptation est fonction du contexte organisationnel et des exigences techniques du projet, tels qu’ils sont décrits dans le secteur clé Ingénierie de produits logiciel. La Gestion logiciel intégrée est le fruit des activités de Planification de projet et de Suivi et supervision de projet du niveau 2.

    Le processus générique RAD 2 couvre certainement plus de 90% des activités de conduite d’un projet de développement d’applications de gestion. Néanmoins, aucun processus, aussi générique soit-il, ne saurait exhaustivement couvrir l’ensemble les cas de figure et des imprévus du domaine de la conduite de projet et se substituer ainsi à l’expérience et du professionnel. Pour adapter le processus d’ingénierie aux contraintes du projet et aux spécificités de l’application, il faut en premier lieu obtenir un processus générique sous une forme utilisable par un outil dit " de gestion de projet ".

    Adaptation aux contraintes du projet

    Le processus générique doit être modifié en fonction des contraintes s’appliquant au projet. Cette tâche s’instrumente à l’aide d’un outil de planification et nécessite  :

  • de choisir le niveau de décomposition approprié à la taille du projet ;
  • de supprimer les paragraphes inutiles ou trop lourds compte tenu du cas particulier traité ;
  • d’insérer les actions non prévues mais s’avérant nécessaires en fonction du contexte ou d’impératifs particuliers.
  • Adaptation aux exigences applicatives

    Le processus générique doit aussi être modifié en fonction des exigences spécifiques de l’application. Cette tâche s’instrumente à l’aide d’un outil de planification et nécessite d’introduire les fonctionnalités spécifiques à l’application à chaque phase du projet.

    Adaptation aux formes de modélisation

    En fonction du projet, une forme de modélisation optimale sera choisie. Le processus inclut trois formes de modélisation : MERISE (version 1 ou 2, allégée), les FLUX (DFD) et surtout UML.

    Les références aux représentations propres à chaque forme de modélisation sont intégrées au processus générique sous la forme de recommandations encadrées comme suit :


    - MERISE  - Les modèles
    - FLUX – Les niveaux de DFD
    - UML – Les modèles ou diagrammes

    CMM : La Prévention des défauts vise à identifier et à éliminer les causes de défauts pouvant avoir altérer l’efficacité du processus (obsolescence, inadaptation).

    A la fin des projets, le groupe de projet analyse les défauts, identifie leurs causes et modifie en conséquence le processus défini, tel que décrit dans le secteur clé Gestion logiciel intégrée.

    Les changements de processus de portée générale sont également effectués dans les autres projets, selon la procédure décrite dans le secteur clé Gestion des changements du processus.

    Gestion des changements du processus

    CMM : La Gestion des changements du processus vise l'amélioration continue du processus de développement.

    Exemple simplifié des étapes du Processus RAD2 (global)

    Le processus RAD2 intègre les plus récentes avancées dans les domaines des méthodes (UML) et des modèles amélioration de la qualité (CMM). Ces deux outils imposent leurs marques dans l'industrialisation des développement informatiques. L'ouvrage Systèmes d'Information Agiles vous en proposera bientôt une introduction compréhensible et en démontre l'intérêt et la complémentarité.

  • www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff