Horizon de la méthode
L’obligation est désormais faite aux pilotes de projets informatiques d’obtenir la qualité, la sécurité et l’industrialisation d’un processus de développement mature. Pour rencontrer ces exigences, le professionnel doit certes disposer de matériels puissants et de logiciels efficaces, mais, l’expérience récente l’a prouvé, il lui faut surtout faire preuve de pragmatisme, placer les communications et les relations interpersonnelles au cœur de l’action.

Il sera aussi nécessaire d'utiliser un ensemble d’outils méthodologiques couvrant les domaines de plus en plus diversifiés de la conduite de projet sous contraintes :
  • modes opératoires des communications " projet " et des entretiens de groupe,
  • assurance qualité de la conception et de la réalisation,
  • techniques de modélisation adaptative,
  • techniques de réalisation sécurisée et de validation permanente,
  • procédures d’autodiagnostic de l’organisation.
  • Les changements les plus difficiles à accompagner sont ceux qui altèrent directement nos habitudes de travail, notre structure de pensée ou notre perception d’une réalité jusqu’ici stable et désormais en évolution. En matière de développement de systèmes d’information, une révolution fondamentale est en cours. Elle se caractérise par l’introduction simultanée de nouvelles méthodes de conduite de projets (comme le RAD ou les approches Agiles), de nouvelles formes de modélisation (comme UML) et elle s’appuie sur des modèles d’évaluation et d’évolution de l’organisation (comme CMM et ISO 15504). Elle fait intervenir l’objet, les composants, le partage ou l’achat de solutions et stratifie la production et l’exploitation du SI en couches d’externalisation.

    Il n’est donc pas surprenant que les principes régissant l’émergence et la généralisation des nouvelles technologies ou méthodologies prévoient encore, pour certains, des délais de l’ordre une dizaine d’années avant de maîtriser ces outils du futur immédiat et d’en tirer tous les bénéfices. En ce qui concerne le champ méthodologique, sa situation est formalisée ci-dessous par l’incontournable modèle de maturité du Gartner Group.

    A la base de toute forme d’industrialisation se trouvent des normes et des standards. Pourtant, la plupart des informaticiens actuels hésitent à en adopter la pratique. L’homme est faillible, et des processus formalisés sont indispensables à la maîtrise de son action. Il lui faut ensuite une farouche volonté de les respecter (ou l’obligation), et surtout l’intelligence de les adapter. De ces contraintes naît la capacité de piloter dans la qualité et la performance les activités les plus complexes. C’est au prix de cet état de l’art et aussi de celui de la simplification, que le professionnel obtiendra finalement l’amélioration continue d’une qualité qui lui fait actuellement défaut.

    Dans un univers de performances où l’obligation de résultats s’impose à tous progressivement, la rigueur devient l’alliée du changement. Les pilotes de SI se doivent alors d’envisager immédiatement l’acquisition d’une nouvelle culture " projet " et de l’appliquer à l’évolution de leur métier. A ce sujet je citerai Jean Monnet, un des initiateurs de la Communauté européenne : " La résistance des hommes est à la mesure de l'ampleur du changement que l'on cherche à apporter, elle est même le signe le plus sûr que l'on est sur la voie de ce changement. " Je connais des organisations qui doivent être en train de changer, car je vous assure qu'elles résistent.

    Jean-Pierre Vickoff

    Tableau 1. - Préoccupations de chaque décennie

    Décennies

    1980

    1990

    2000

    Généralisation

    Micros

    Windows

    PGI, Supply Chain, CTI,

    Technologies

    Réseaux

    Client-Serveur

    Communication " NET "

    Enjeux des SI

    Gestion

    Décisionnel

    Stratégie & différenciation

    Préoccupations

    Matériel

    Logiciel

    Méthode

    Explications

    Dès les années 80, l’explosion de la micro a permis aux développeurs de disposer de matériels en abondance, bon marché et suffisamment puissants pour leurs travaux de développement.

    Les années 90 offrirent l’interface graphique Windows et l’ouverture des architectures client-serveur.

    La décennie 2000, plus contraignante, imposera de maîtriser avec méthode les processus de développement. Car, dans le même temps, les préoccupations des dirigeants auront évolué de la gestion, en passant par la production, vers le stratégique de différenciation.

    www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff