Méthode de développement logiciel RAD

La structure méthodologique du projet RAD s'appuie :

  • une méthode semi-itérative en ce qui concerne les principes fondamentaux de conduite de projet ;
  • un processus pour l’ordonnancement pratique des opérations de développement ;
  • une techniques de modélisation adaptée à la typologie de l’application (UML, Flux, Merise, etc.).
  • Le livret (500 Ko) : RAD La Méthode

    Pour rappel (et en synthèse), la méthode RAD implique :

    1. Un cycle de développement sécurisant et court fondé sur un phasage simple : Cadrage, Design, Construction et l’absolu respect d’une dimension temporelle (90 jours optimum, 120 jours maximum) [Martin 1991].
    2. Une architecture de communication engageant des groupes de travail de structure et de composition variable selon les besoins des phases et respectant un mode opératoire précis structuré en trois étapes : pré-session, session, post-session [Mucchielli 1987].
    3. Des méthodes, techniques et outils permettant de définir et d’appliquer des choix portant sur quatre natures d'objectifs potentiellement contradictoires : budget, délais, qualité technique, qualité fonctionnelle et visibilité [Vickoff 1998].
    4. Une architecture de conception s’appuyant sur les techniques de l'objet et particulièrement sur celles qui permettent une conception " en vue de modifications " [McCarty 1997].
    5. Une architecture de réalisation qui impose, pour garantir la qualité technique, des normes minimales, des revues de projet, des jalons zéro-défaut et qui recommande, pour garantir la qualité fonctionnelle, le prototypage actif et les Focus de visibilité [McConnell 1996].

    Description globale des phases

    La méthode RAD structure le cycle de vie du projet en 5 phases :

  • L’Initialisation définit l’organisation, le périmètre et le plan de communication.
  • Le Cadrage définit un espace d’objectifs, de solutions et de moyens.
  • Le Design modélise la solution et valide sa cohérence systémique.
  • La Construction réalise en prototypage actif (validation permanente).
  • La Finalisation est un contrôle final de qualité en site pilote.
  • Dans un second niveau de détail (figures 1), ces phases comprennent :

    1. INITIALISATION (préparation de l’organisation et communication )

    Cette phase permet de définir le périmètre général du projet, de structurer le travail par thèmes, de sélectionner les acteurs pertinents et d’amorcer une dynamique de projet. Cette phase représente environ 6% du projet en charge.

    2. CADRAGE (analyse et expression des exigences)

    La spécification des exigences est du ressort des utilisateurs. Ils expriment leurs besoins lors d’entretiens de groupe. Il est généralement prévu de 2 à 5 jours de sessions par commission (thème). Cette phase représente environ 9% du projet.

    3. DESIGN (conception et modélisation)

    Les utilisateurs sont également impliqués dans cette étape. Ils participent à l’affinage et à la validation des modèles organisationnels : flux, traitements, données. Ils valident également le premier niveau de prototype présentant l’ergonomie et la cinématique générale de l’application. Il est prévu entre 4 et 8 jours de sessions par commission. Cette phase représente environ 23% du projet. A partir de la phase de Design la parallélisation du travail est possible.

    4. CONSTRUCTION (réalisation, prototypage)

    Durant cette phase, l’équipe RAD (SWAT) doit construire l’application module par module. L’utilisateur participe toujours activement aux spécifications détaillées et à la validation des prototypes. Plusieurs sessions itératives sont nécessaires. Cette phase représente environ 50% du projet. A partir de la phase de Construction, à la parallélisation du travail peut s’ajouter la sérialisation.

    5. FINALISATION (recette et déploiement)

    Des recettes partielles ayant été obtenues à l’étape précédente, il s’agit dans cette phase d’officialiser une livraison globale et de transférer le système en exploitation et maintenance. Cette phase représente environ 12% du projet.

    Figure 1. — Principales étapes d’un cycle de projet à 120 jours



    La méthode RAD et le Processus Qualité RAD2, impliquent 3 intervenants principaux (MOA, MOE, GAR).

    Pour la maîtrise d’œuvre les grandes phases de la démarche sont :

  • Initialisation (mise en condition de l’organisation).
  • Cadrage (expression des objectifs).
  • Design (conception du futur système).
  • Construction (développement de l’application).
  • Finalisation (livraison des fonctionnalités attendues).
  • Le projet est piloté selon un suivi rigoureux des contraintes, des risques et de la qualité technique.

    La maîtrise d’ouvrage doit assurer :

  • L’expression des exigences et sa validation permanente.
  • La préparation au changement organisationnel.
  • La recette fonctionnelle et technique.
  • Le démarrage.
  • Le projet est piloté selon un suivi rigoureux de la qualité fonctionnelle (rapport de Focus, suivis des divergences). Le Groupe d’Animation et de Rapport prend en charge les communications et la formalisation des informations.


    Liens Connexes

    Des approches modernes dérivées du RAD
    Par Thierry Jacquot , 01 Informatique, le 06/02/2004

    Le développement rapide a contribué à l'émergence de démarches qui privilégient souplesse et adaptabilité. Les systèmes d'information ont beau gagner en complexité, les temps de développement n'en sont pas pour autant extensibles. L'amélioration du processus de production logiciel tient un peu de la révolution permanente. Du moins, depuis les années 1980, quand l'émergence du RAD (Rapid Application Development) a marqué le début d'un renouveau méthodologique, bousculant les classiques modes de gestion du cycle de vie logiciel en cascade ou en V. Les anciennes pratiques ont ainsi dû s'effacer devant des approches plus adaptées aux nouvelles technologies, soucieuses de qualité et souvent rompues au traitement itératif. ... lire la suite :
  • 01.NET : Méthodes Agiles, des approches modernes dérivées du RAD

  • www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff