Introduction au méta modèle ISO 15504

ISO 15504 en 3 mn -> TOP CHRONO !

Historique : en janvier 1993, un programme de travail fut approuvé par ISO/IEC JTC1, il devait aboutir aux spécifications d’un standard en matière de pratique de développement d’applications : SPICE (Software Process Improvment).  En 1995, un rapport technique de type 2 est présenté sous le titre générique de  « Software Process Assessment ». Depuis SPICE est devenu une méta norme sous la référence ISO 15504.

Dans ses principes, ISO 15504 représente une structure formalisée et normalisée dédiée à la gestion des exigences d’un processus de développement logiciel. ISO 15504 propose un modèle de management de processus, ainsi qu'un ensemble cohérent d'exigences et de guides concernant l'évaluation et l'amélioration de ces processus.

Le modèle est composé :

§       d'une dimension « processus » qui identifie une quarantaine d'activités majeures ;

§       d'une dimension « aptitude » qui propose des modalités génériques de mise en œuvre et de management de ces processus, selon une hiérarchie décrite en termes de niveaux d'aptitude.

Ce modèle peut être utilisé par les organisations soucieuses de maîtriser leurs procédés de planification et de pilotage ainsi que d’améliorer les procédures d’acquisition :

§       de fournitures,

§       de services de développement,

§       de prestations de conduite de projet,

§       d’exploitation, de maintenance et de support de leurs produits logiciels.

Dans ses pratiques, ISO 15504  examine les procédés des organisations en matière de production du logiciel, puis détermine à quel niveau de maturité elles se situent. Le résultat de cette analyse en termes de risques et de faiblesses est ensuite utilisé pour orienter le processus d’amélioration.

ISO 15504 détermine la maturité d’une organisation de production de « logiciel » selon 6 niveaux (tableau 1). Le processus se décompose en 5 catégories de préoccupations (tableau 2).


Tableau 1 : 6 niveaux de maturité

Niv

Définition d’origine

Traduction

Concepts

0

Not-Performed

Non effectué

Mise en œuvre de pratiques empiriques

1

Performed-Informally

Effectué de façon informelle

Mise en œuvre de pratiques définies

2

Planned-and-Tracked

Planifié et Suivi

Planifier des procédures définies, ordonnancer, puis suivre leur exécution

3

Well-Defined

Bien défini

Définir un processus formalisé et standardisé, puis le mettre systématiquement en œuvre

4

Quantitatively-Controlled

Maîtrisé quantitativement

Établir des objectifs-qualité mesurables, mettre en place des indicateurs, puis piloter leur suivi

5

Continuously-Improving

En amélioration permanente

Améliorer  les pratiques organisationnelles et accroître l'efficience du processus



Tableau 2 : 5 catégories de préoccupations

Catégorie

Définition d’origine

Zone de processus

Nb de Processus

Nb de pratiques

CUS

Customer– Supplier

Client-Fournisseur

8

39

ENG

Engineering

Ingénierie

7

32

PRO

Project

Projet

8

30

SUP

Support

Support

5

32

ORG

Organization

Organisation

7

48

 

 

TOTAL

35

201

        

La documentation ISO 15504  se compose de 9 parties auxquelles correspondent autant de documents :

  • 1 - Introduction aux concepts fondamentaux.
  • 2 - Modèle de gestion de l’ingénierie des processus.
  • 3 - Processus d’évaluation du niveau d’aptitude.
  • 4 - Guide de conduite de l’évaluation.
  • 5 - Modèle d'évaluation, guide des indicateurs, outils.
  • 6 - Guide pour la qualification des évaluateurs.
  • 7 - Guide de mise en œuvre de l’amélioration des processus.
  • 8 - Guide de détermination des aptitudes des fournisseurs.
  • 9 - Dictionnaire, vocabulaire et terminologie.

    La figure suivante décrit les principes d’interaction des 9 parties.

    A ces 9 parties s'ajoute un fascicule de documentation, élaboré en France, dont l'objet est de présenter de manière synthétique l'utilisation de la norme.

     ____________________________________

    Note : L'évolution de CMM vers CMMi s’inscrit dans la recherche d'une normalisation ISO 15504 considéré alorrs comme un méta modèle.

    ______________________________________________

     « L'amélioration des processus logiciel doit elle-même être considérée comme un processus continu au sein duquel l'organisation se meut en permanence, où elle introduit de nouvelles pratiques, en modifie ou en supprime d'autres. Une étape importante est la détermination de l'état initial par une collecte de données, qui sera renouvelée pour constater, confirmer et réorienter l'amélioration du processus dans son ensemble. Le cadre de cette amélioration s'inscrit dans celui de l'amélioration de la qualité, décrit par l'ISO 9004-4 » (Thierry Tacquet, Objectif Technologie).


  • www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff