La méthode RAD : l'essentiel en 2 pages

Voici pratiquement comment se déroule un projet RAD, quels sont les prérequis à la méthode et les étapes de modélisation qui serviront de plan aux développeurs.

Phases du RAD, controles et produits livrables

PRINCIPES ET ENGAGEMENTS

La première des conditions réside dans la présence d’un animateur maîtrisant parfaitement tous les aspects du RAD. Dans les projets où des dissensions pourraient apparaître entre les différents interlocuteurs ce spécialiste de l’entretien de groupe doit nécessairement être neutre. Après une courte IMMERSION dans le domaine fonctionnel, il présente à la maîtrise d’ouvrage, lors d’un ENTRETIEN PROPRIETAIRE, l’équivalent d’une étude d’opportunité, les contraintes de la méthode et un plan d’action à respecter. Un modèle de communication est produit. Si nécessaire, une opération de réingénierie des processus précède l’automatisation du domaine. Une REUNION DE LANCEMENT du projet est ensuite organisée. Elle regroupe tous les acteurs recensés et donne lieu à l’individualisation des travaux préparatoires à la modélisation du système.

Trois phases structurent un projet RAD, le CADRAGE, le DESIGN et la CONSTRUCTION. Les deux premières phases pour respecter la cohérence systémique et les choix stratégiques ou opérationnels s’appuient sur une approche descendante (top-down), la dernière privilégie la définition détaillée des besoins et applique une approche montante (bottom-up).

CADRAGE

Lors du CADRAGE auquel participent les décideurs, l’animateur obtient le verrouillage des besoins, des budgets, des délais et de la solution globale sur les plans stratégique, fonctionnel, technologique, organisationnel. Dans le cas où les besoins et les ressources divergeraient, une technique de type Analyse de la Valeur permet de prioriser les fonctionnalités en terme de retour sur investissement. Cette modélisation des traitements s’effectue sous la forme d’une hiérarchie de fonctions.

DESIGN

La phase suivante, le DESIGN, repose sur la disponibilité d’un AGL de conception léger et puissant, utilisé en direct, dans une salle spécialement équipée de moyens de rétroprojection et de communication. Sous la coordination de l’animateur, les utilisateurs significatifs et les concepteurs-développeurs travaillent alors en commun et en direct à la modélisation détaillée des traitements et des données de l’application. La modélisation des données reste classique et s’appuie sur le modèle entité-relation. L’AGL de conception est capable de générer automatiquement et immédiatement la structure de la base de données à partir du modèle. La présentation d’un premier niveau de prototype conclut cette phase.

CONSTRUCTION

La phase de CONSTRUCTION affine le prototype. Elle fusionne les étapes classiques de spécification détaillée, de réalisation, de tests unitaires des modules, d’intégration ainsi que la plus grande partie des tests de cheminements fonctionnels et la recette de l’application. Cette homogénéité constitue avec la prise de décision immédiate et la validation continue les bases mêmes de la productivité et de la qualité RAD. Pour atteindre cette performance, les outils de construction utilisés doivent être choisis avec soin (VB, Delphi, etc.), une charte graphique doit avoir été validée, des normes de programmation employées, un modèle de transaction généralisé à tous les modules et si possible le cadre d’une méta-application aura été respecté. (En RAD, la recette est normalement incluse dans la Construction, néanmoins on distinguera une étape d'homologation formelle) (le déploiement est une phase externe à la réalisation, comme la formation)

CONCLUSION

Ceci n’est pas exhaustif mais fait apparaître évident que ceux qui considèrent le RAD comme une absence de méthode ne l'ont jamais pratiqué et ignorent tout du sujet. La méthode RAD n’est pas le « chaos », mais consacre l’aboutissement d’une maîtrise organisationnelle, méthodologique et technologique. Elle s’applique à toutes les tailles de projets. Elle a pour objectif principal d’améliorer la qualité des développements, mais réduit les délais de production et facilite la maîtrise des coûts. Elle ne remplace pas la modélisation du système par du prototypage mais utilise cette technique pour associer pleinement les utilisateurs dans une recherche de consensus et d’efficacité : il faut faire vite et bien.La méthode RAD, en fait, bouscule nos habitudes de développement et applique la réingénierie de procédés

PHASAGE et PARALLELISATION




www.RAD.fr ® © Jean-Pierre Vickoff